Hydroélectricité

Une demande croissante d'énergie

Entre les deux guerres mondiales Ia France doit faire face à une demande croissante d'énergie. Elle entame donc un programme de développement hydroélectrique.

Les différentes Sociétés de Production et de Distribution d'Electricité Locales pensent alors à réaliser sur le versant ouest du Plateau de MILLEVACHES un important réservoir. Celui-ci emmagasinerait les apports en eaux, dus aux précipitations importantes caractérisant cette région. 

En 1940, la Société des Forces Motrices de la Vienne commence le barrage de La Vaugelade, sur le bassin supérieur du Thaurion. Terminé en 1944, ce modeste réservoir, ne recevait qu'une faible partie des apports, drainé principalement par la Vienne et ses affluents du bassin supérieur. Il était cepandant le premier maillon du projet initial.

La Société " Etude et Entreprise" de Toulouse, pour le compte de la Société de Distribution d'Electricité de l'Ouest, projette alors d'utiliser une cuvette de la vallée supérieure de la Maulde, en amont de PEYRAT-le-CHATEAU.


 Le faible débit de la Maulde ne permettant pas d'assurer l'exploitation rentable d'une telle installation, un réseau de barrages, canaux et galeries souterraines, s'avère alors nécéssaire pour viabiliser la retenue. On dévie partiellement les eaux de la Vienne et de deux de ses affluents : la Chandouille et le Dorat.
Ce n'est qu'en 1946, après la nationalisation des différentes compagnie en une seule, "Electricité de France" que l'on finalise l'étude. Les travaux commencent dès 1948 et se terminent en 1953.

Après l'aménagement du bassin supérieur de La Maulde, EDF décide de poursuivre l'exploitation de cette rivière, et crée sept autres barrages, depuis le point de restitution des eaux turbinées, à l'usine du Mazet (Peyrat-le-Château) jusqu'à l'Artige : Mont Larron, Martineix, Bujaleuf, Langleret, Villejoubert, L'Artige. Ce complexe hydroéléctrique fournit une puissance de l'ordre de 90 000KW et produit 170 millions de KW/h par an.

L'usine EDF du Mazet

L'acheminement de l'eau à l'usine

Prise d'eau située à Port Crozat
Galerie d'amenée : 2,6 km de long et 3,5 m de diamètre
Conduite forcée : 610 m de long et 2,5 m de diamètre
Hauteur de chute : 252 m
(1 m³ d'eau qui tombe de 250 m de haut produit une énergie d'environ 2,5 MW, soit 200 000 lampes basse consommation) 

L'usine EDF du Mazet

Mise en service des 3 groupes : entre décembre 1951 et mars 1952
La salle des machines se situe à environ 50 m sous terre
3 turbines Francis - puissance totale : 63.7 MW
Production annuelle moyenne = l'alimentation en électricité d'une ville de 40 000 habitants (une ville comme Brive).